RDFM INFO

Rdfminfox

597d882b3dae91 82929449

LE GROUPE TF1 INTERDIT À SFR DE DIFFUSER SES CHAÎNES (TF1, TMC, LCI, HD1, NT1) ET LES REPLAYS À COMPTER D'AUJOURD'HUI - SFR VA ATTAQUER TF1 EN JUSTICE

 

 

 

 

 

Le groupe TF1 a annoncé samedi avoir mis fin à la diffusion des chaînes de son groupe par le réseau SFR, marquant une nouvelle étape dans un bras de fer engagé depuis plusieurs mois avec les opérateurs télécoms.
"A compter du 29 juillet 2017, date d'échéance des contrats, (...) Numericable-SFR n'est plus autorisé à exploiter commercialement MYTF1 et les chaînes en clair du groupe", indique le groupe, qui constate que Numericable-SFR "poursuit l'exploitation commerciale de ses chaînes sans contrat" et "entend utiliser tous les moyens juridiques à sa disposition pour faire valoir ses droits".
TF1 a entamé depuis la fin 2016 un bras de fer avec les opérateurs pour qu'ils partagent les revenus issus de la diffusion par internet de ses chaînes qui étaient jusque là fournies gratuitement par le groupe de télévision --TF1, TMC, NT1, HD1 et LCI--, et a menacé de suspendre leur diffusion s'ils n'obtempéraient pas.
TF1 a dans un premier temps envoyé des courriers à chacun des opérateurs et à Canal+ (qui diffuse ses chaînes via l'application MyCanal), les sommant de suspendre la diffusion de ces chaînes en OTT, c'est-à-dire leur visionnage via internet sur les ordinateurs et les terminaux mobiles. Mais cet ultimatum n'a pas été suivi d'effet pour l'instant. Orange continue ainsi à diffuser les chaînes de TF1 sur ces terminaux alors que le groupe de télévision lui a demandé de couper le signal OTT à compter de début juillet.
Le groupe télécoms a même assigné TF1 à la mi-juillet devant le tribunal de commerce de Paris pour "abus de position dominante".
La réaction de SFR:
SFR a accusé samedi le groupe de télévision TF1 de "tentative de prise d'otage de ses clients", après la décision du groupe audiovisuel de mettre fin aux accords de diffusion de ses chaînes par le réseau de l'opérateur.
"SFR a découvert par voie de presse cette inique tentative de prise d'otage de ses clients" et annonce qu'il prendra "dès aujourd'hui toute action judiciaire nécessaire", indique le groupe de télécoms dans un communiqué. "Malgré l'opération de communication de TF1 ce jour, rien ne change pour les abonnés SFR concernant la diffusion des chaînes du Groupe TF1. Le service My TF1 est disponible via ordinateur, tablette, mobile et en OTT sur la télé. ", précise l'opérateur. Et d'ajouter: "SFR en prend note et s'étonne que TF1 ait choisi de ne pas attendre la conclusion des recours en cours, celui formé par SFR devant le CSA comme celui d'Orange devant le Tribunal de Commerce.
La communication de TF1 comme la coupure unilatérale de My TF1 pour les seuls abonnés de SFR, dont la légalité est questionnée, constituent en effet un préjudice considérable contre lequel SFR étudie toutes les voies de recours possibles."
Et de poursuivre dans son communiqué: "SFR rappelle que "TF1 est diffusé auprès de ses abonnés depuis sa création. SFR rappelle que TF1 souhaite, après plus de 30 ans, désormais être rémunéré pour la diffusion de sa chaîne gratuite. Pour la première fois depuis la création du cable et de l'Adsl, une télévision veut être rémunérée pour la diffusion de sa chaîne gratuite.

SOCIÉTÉ

Électricité, gaz, impôts… Ce qui change au 1er août

Plusieurs changements sont à constater à partir de ce mardi 1er août. Le tarif du Livret A stagne, alors que celui de l’électricité augmente et que celui du gaz baisse. À Paris et en Ile-de-France, les tarifs du Pass Navigo subissent une légère inflation.

B9712754641z 1 20170731163606 000 g139hf95r 1 0

 

1.

Stagnation du taux du livret A

Révisé chaque semestre pour suivre l’inflation, le taux du Livret A est maintenu à 0,75 %. Le ministère de l’Économie et des Finances a décidé de suivre la recommandation du gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau. La prochaine révision du taux d’intérêt du Livret A interviendra donc au 1er février 2018. Le Livret A reste le placement préféré des Français, avec 1,3 milliard d’euros collectés en juin.

2.

Hausse des tarifs d’électricité

Dès ce mardi, les tarifs réglementés de l’électricité vont augmenter de 1,7 %, dans le cadre de leur révision annuelle. 27 millions de foyers sont concernés. Cette hausse concerne les tarifs bleus, résidentiels et professionnels. Elle est limitée à 0,6 % pour les tarifs jaunes (Corse) et les tarifs bleus +. Les tarifs verts baisseront pour leur part de 0,4 %.

 

 

B9712754641z 1 20170731174026 000 g139hg354 1 0

 

 

3.

 

Baisse des tarifs du gaz

Contrairement à l’électricité, les tarifs réglementés du gaz, appliqués par Engie, vont baisser en moyenne de 0,8 %. Dans le détail, ces tarifs diminuent de 0,8 % pour les 3 millions d’abonnés qui se chauffent au gaz, de 0,3 % pour ceux qui utilisent cette source d’énergie pour la cuisson et de 0,5 % pour ceux qui l’utilisent pour la cuisson et la production d’eau chaude. Mi-juillet, le Conseil d’État avait jugé ces tarifs « contraires au droit de l’Union européenne  ». Ils devraient disparaître prochainement.

4.

Corrections possibles sur le site des impôts

À compter de ce 1er août et jusqu’au 19 décembre, les contribuables ayant déclaré leurs revenus 2016 sur Internet pourront modifier certaines informations via leur espace particulier du site impots.gouv.fr.

5.

Hausse du Pass Navigo en Ile-de-France

Les transports en Ile-de-France augmentent d’environ 3 %, puisque le tarif du Pass Navigo est porté de 73 euros par mois à 75,20 euros. Le prix du carnet de 10 tickets augmente également, de 14, 50 euros à 14,90 euros. Valérie Pécresse, la présidente de la région Ile-de-France, justifie ces hausses tarifaires en raison des dépenses effectuées pour renouveler le matériel roulant.

Date de dernière mise à jour : 31/07/2017

×